Les meilleurs aliments pour un chat en pleine forme

Bien nourrir son chat dépend de nombreux facteurs. Ainsi, si certains chats continuent à explorer le monde extérieur et à se dépenser, la grande majorité des félins sont désormais des chats d’intérieur, dont il faut scrupuleusement surveiller leur poids afin qu’ils ne deviennent pas obèses.

La quantité de nourriture et la qualité des ingrédients que vous donnez à votre animal doivent donc être adaptées à ses besoins nutritionnels afin qu’il soit en bonne santé. 

Les produits qui constituent ses repas doivent être riches en protéines pour qu’il ne ressente pas la faim et qu’il ne vole pas de nourriture — l’alimentation destinée aux humains pourrait engendrer des problèmes de santé pour votre animal.

 

Quels sont les principes d’une bonne alimentation pour les chats ?


Si l’alimentation du chien a profondément été modifiée par la domestication, il n’en est rien pour le régime alimentaire du félin domestique. L’alimentation du chat reste celle d’un prédateur dont les besoins nutritionnels et le comportement alimentaire sont les suivants :

  • des besoins importants en protéines, afin de fournir des repas riches en énergie (donc contenant principalement pour ingrédients de la viande, du poulet, du poisson) ;
  • une nourriture contenant a minima 70 % d’eau ;
  • peu ou pas de glucides et par conséquent une teneur en céréales la plus faible possible — le félin, à l’état sauvage, ne mange pas de grain ;
  • un apport en lipides, en acides gras (notamment des oméga-3), en nutriments (zinc, cuivre, magnésium, vitamines A, B, C, et D) suffisants ;
  • plusieurs petits repas par jour, entre dix et quinze en général. Contrairement au chien qui mange une seule fois par jour, il est préférable de proposer de la nourriture à votre chat en petites quantités et à plusieurs reprises dans la journée.

 

Ces principes sont généraux et doivent être adaptés à l’activité, l’âge, l’état de santé de votre animal, afin d’éviter une prise de poids excessive, mais aussi, à l’autre extrémité du spectre, que votre chat soit affamé et se mette à manger n’importe quoi.

 

Quels sont les critères à prendre en compte pour déterminer le régime alimentaire de son chat ?


Pour que votre animal soit en bonne santé, il convient d’ajuster la quantité de nourriture, mais également les ingrédients qui composent les produits que vous lui proposez en fonction de : 

  • Son âge : un chaton en pleine croissance et prêt à conquérir le monde n’aura pas les mêmes besoins qu’un chat stérilisé ou qu’un chat âgé, qui préfère faire la sieste sur votre canapé plutôt que courir le guilledou. Les vétérinaires comptent en général trois phases dans la vie d’un chat : la croissance (jusqu’à 1 an), l’âge adulte (de 1 à 7 ans) et la « vieillesse » (à partir de 7 ans).

     

  • Son état de santé : votre vétérinaire a pu vous conseiller de mettre votre animal au régime, car il est en surpoids, ce qui pourrait causer des problèmes de santé à terme. A contrario, certains chatons qui peinent à prendre du poids ont besoin de produits riches en protéines pour bien grandir. Il en va de même pour les chattes qui attendent des petits ou qui les allaitent : leurs besoins en nutriments, en vitamines, et en minéraux sont plus importants.

     

  • Son activité physique : plus votre chat se dépense à l’extérieur, plus il a besoin d’énergie pour être en pleine forme.

     

  • La stérilisation : le chat stérilisé voit ses besoins nutritionnels diminuer de 25 % — et ce alors même qu’il a envie de manger davantage. Les vétérinaires conseillent de limiter l’apport énergétique à 40 kilocalories par jour et par kilo. Si votre chat pèse 5 kg, il devra donc manger au maximum 200 kilocalories chaque jour.

Bon à savoir — Doit-on donner du lait à un chat ?

Les chats à l’âge adulte peuvent boire du lait en petite quantité (10 ml de lait pour 1 kg de poids), sauf s’ils sont intolérants au lactose, ce qui représente tout de même 50 % des félins domestiques. Il est de loin préférable de donner de l’eau à votre chat plutôt que du lait.

Attention à choisir des aliments pour chat de qualité : les produits vendus à bas prix sont parfois composés d’ingrédients dangereux pour la santé de votre félin.

 

Comment choisir les aliments de meilleure qualité pour votre chat ?


Pendant longtemps, il fut recommandé de donner des croquettes à son chat, car elles permettaient de prendre soin de sa denture, étaient pratiques et leur prix d’achat était raisonnable. 

Or plusieurs études scientifiques tendent à prouver qu’il faut en réalité associer la nourriture sèche (les croquettes pour chat) avec la nourriture humide (les pâtées à la viande, au poisson, au poulet), afin d’apporter suffisamment d’eau et de protéines avec un minimum de glucides (donc de céréales), en veillant à la qualité des produits utilisés pour leur fabrication

Les meilleures croquettes pour les chats


Comme indiqué plus haut, les glucides sont néfastes à la bonne santé de votre chat. Or les glucides, issus des céréales et présents sous forme d’amidon, sont essentiels dans le processus de fabrication des croquettes. 

Il convient donc de sélectionner des produits de qualité apportant à la fois suffisamment de protéines (viande et poisson de premier choix), de fibres (pour éliminer facilement les boules de poils), de nutriments essentiels, sans toutefois contenir un taux important de glucides. La composition des croquettes concoctées par Caats contient moins de 25 % de glucides, quel que soit le choix de la recette. 

La meilleure nourriture humide pour votre chaton et votre chat

 
Donner des aliments humides à votre chat permet de réduire le risque d’infection urinaire et d’insuffisance rénale. Veillez, lors de votre achat, à privilégier des pâtées pour chat pauvres en glucides. 

Chez Caats, nos aliments humides en contiennent moins de 3 %, et ce ne sont que celles entrant dans la composition naturelle de la viande et des légumes. Les pâtées doivent être une source importante de protéines animales, qu’il s’agisse de viande, de poulet ou de poisson. Le prix des pâtées est plus élevé que celui des croquettes, ainsi, en associant les deux pour les repas de votre chat, cela réduit le coût quotidien.

Bon à savoir — les super aliments pour votre chat

Certains aliments contiennent des nutriments qui contribuent à la bonne santé de votre chat.
C’est le cas, entre autres de la spiruline (riche en vitamines, minéraux et acides aminés), des huiles de poisson (sources d’oméga-3), des peptides marins (action contre le stress), de certains aromates (romarin, curcuma), et du yucca, une plante paradoxalement toxique à haute dose, mais souveraine à petite dose pour son effet antibactérien sur l’intestin.

Comment préparer soi-même les repas de son chat ?


Pour maîtriser la teneur en protéines, en lipides et en glucides de la nourriture de votre chat, vous pouvez également lui concocter de bonnes petites recettes maison. Sachez toutefois qu’il vous sera sans doute nécessaire d’apporter une supplémentation en vitamines, en acides gras et en nutriments essentiels, car ceux-ci sont détruits lors de la cuisson des aliments, et votre chat pourrait souffrir de carences néfastes à sa santé. Il en va de même si vous donnez de la viande crue à votre chat : des compléments alimentaires seront indispensables.

Bien nourrir son chaton ou son chat est simple lorsque l’on connaît bien son animal : il convient de proposer plusieurs petits repas chaque jour, composés de croquettes et de pâtées, adaptés à sa condition physique et suffisamment riches en eau pour éviter les problèmes de santé. 

Pour le reste, vous pouvez compter sur lui pour vous signifier s’il préfère la recette à la viande, au poisson ou au poulet !