Allergie alimentaire chez le chat

allergie alimentaire chat

Devenir maître d’un chat est un véritable changement dans sa vie quotidienne. Certes, le chat est l’animal le plus domestiqué en France et est réputé pour son autonomie, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne demande pas certaines précautions dans son éducation et notamment dans son alimentation. Tout comme les humains, notre ami à quatre pattes peut souffrir d’allergies alimentaires. Il est important de savoir que certains aliments peuvent comporter des allergènes pour les félins.

Une allergie alimentaire est en fait une réaction allergique que fait le chat lorsqu’il ingère une protéine allergène contenue dans son alimentation. C’est le système immunitaire de l’animal qui va déclencher une allergie. En général, ces réactions sont causées par le poisson, le poulet, le bœuf, des protéines de lait et certaines céréales.

Au programme aujourd’hui, découvrez comment diagnostiquer une allergie alimentaire, comment réagir lorsque son chat fait une allergie et que faire pour la traiter efficacement !

 

1. Les allergies alimentaires chez le chat

Les différents symptômes de l’allergie

Tout comme chez les humains, les chats peuvent être allergiques à n’importe quel aliment. Il n’existe pas de prédisposition à être allergique ou non à un aliment précis pour votre boule de poils : chaque chat est différent.

Pour limiter les risques de provoquer une allergie alimentaire par ingestion, il est d’abord important de savoir comment en reconnaître une. Il faut savoir que les symptômes d’une allergie alimentaire peuvent être assez variés. En voici la liste :

  • Des troubles digestifs : vomissement, diarrhée, colite
  • Des infections au niveau des oreilles
  • Des problèmes de peau : perte de poils, démangeaisons, de l’eczéma, des lésions ou éruptions cutanées comme des rougeurs
  • Des difficultés à respirer
  • Des complications neurologiques
  • Un changement de comportement : il peut devenir moins sociable que d’habitude, chercher à se mettre à l’abri ou se montrer amorphe.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une allergie alimentaire n’est pas nécessairement liée à l’âge. Que votre chat soit nourrisson, adulte ou senior, il peut tout à fait être allergique à un aliment depuis son plus jeune âge ou développer une allergie plus tard. Ainsi, il se peut que votre animal présente des signes d’allergie à un aliment qui n’a jamais posé de problème auparavant, sans pour autant que cela soit lié à son âge. Tout comme chez nous, les humains, une allergie peut se déclencher à tout moment.

Attention, les symptômes cités ci-dessus ne sont pas obligatoirement provoqués par une réaction allergique. En effet, une gêne respiratoire ou des plaques rouges peuvent tout à fait être provoquées par un autre type d’allergie (piqûre, …) ou par un autre mal-être (rhume, …) : ces symptômes peuvent aussi se manifester dans d’autres problèmes de santé. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de consulter un vétérinaire qui saura trouver la vraie cause du problème.

 

Faire la différence entre chat sensible et allergique

Aujourd’hui, il existe ce qu’on appelle des chats “sensibles”. Ces derniers peuvent être sensibles lorsqu’ils ingèrent certains aliments ou certaines protéines. Mais il ne faut pas confondre cette sensibilité avec une réaction allergique, car le traitement n’est pas le même. Il pourrait être néfaste de traiter votre chat pour une allergie alors qu’il ne l’est pas ! On parle alors d’intolérance alimentaire.

En plus des allergies alimentaires, il ne faut pas sous-estimer les intolérances alimentaires chez le chat. Ces intolérances se caractérisent par le fait que le chat ne digère pas correctement un ou plusieurs composants de sa nourriture. Elles se manifestent avec des symptômes plus ou moins sévères, comme des vomissements à répétition et/ou des diarrhées.

Un menu personnalisé

Pile poil juste pour lui !

Livré chez vous et sans aucun engagement

L’intolérance alimentaire qui ressurgit le plus fréquemment chez le chat est une réaction au lactose, que l’on trouve en grande quantité dans le lait de vache. L’image du chat qui boit du lait est très répandue dans l’esprit de tous. Et en effet, les chats en raffolent ! Pourtant, peu savent que c’est mauvais pour nos amis les félins qui y sont intolérants ! C’est pourquoi il est recommandé de limiter voire de retirer le lait de vache de l’alimentation quotidienne de votre boule de poils. Cependant, nous savons qu’il n’est pas toujours simple de résister à la tentation de leur faire plaisir ! Vous pouvez leur en donner de temps en temps, mais toujours en le diluant dans de l’eau.

2. Comment soigner une allergie alimentaire chez le chat ?

Établir un diagnostic

Tout d’abord, il faut s’assurer qu’il s’agit bel et bien d’une allergie alimentaire. Nous vous déconseillons fortement de procéder à de l’auto-médicamentation qui pourrait s’avérer plus néfaste pour la santé de l’animal que bénéfique. En effet, si vous traitez votre animal pour une allergie alors qu’il présente un trouble différent, les conséquences pourraient être lourdes.

Quoiqu’il arrive, si votre matou présente un changement de comportement soudain ou qu’il manifeste des symptômes inquiétants, vous devez l’emmener chez votre vétérinaire. Ce dernier est un expert et sera habilité à apporter le bon diagnostic. De plus, il pourra vous prescrire la solution médicamenteuse la plus adaptée avec les recommandations à suivre.

 

Trouver le composant allergène

Le meilleur moyen pour traiter une allergie, c’est d’en trouver le déclencheur ! Pour cela, la manière la plus simple d’y arriver est de procéder par élimination, en suivant un régime d’exclusion. Ce dernier consiste à nourrir votre petit carnivore avec uniquement les viandes qu’il n’aura jamais consommées auparavant. Ainsi, vous êtes assuré de ne lui proposer que des aliments qui ne lui ont jamais causé d’allergie.

Au fur et à mesure, vous pouvez réintroduire les aliments habituels dans son régime alimentaire, comme les pommes de terre, le riz, les croquettes personnalisées pour chat, etc. Ce régime va durer entre six à huit semaines, durant lesquels les symptômes de l’allergie devraient s’estomper.

Dans le cas où les symptômes réapparaissent, cela signifie que votre animal a ingéré l’ingrédient allergène. Vous n’avez qu’à déterminer l’aliment que vous avez dernièrement réintégré dans son alimentation : c’est probablement celui-ci qui provoque la réaction allergique. Alors, vous êtes désormais en mesure de retirer l’aliment allergène de son alimentation !

 

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Un menu personnalisé

Pile poil juste pour lui !

Livré chez vous et sans aucun engagement