Comprendre la digestion chez un chaton

Vous venez d’adopter un chaton ou avez l’intention de le faire ? Bienvenue dans le monde merveilleux des propriétaires de chat ! Pour commencer, il est essentiel de se renseigner sur le système digestif de votre jeune chat pour doser et adapter son régime alimentaire correctement.

L’appareil digestif du chat se compose en plusieurs parties : la bouche, le pharynx, l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle et le rectum. En revanche, le chat ne possède pas d’enzymes digestives salivaires : la nourriture est attaquée par les enzymes et acides présents dans l’estomac. Son pH très acide prévient les infections digestives : un système de protection au poil !

Le chat ne mastique que peu et possède un tube digestif court. C’est pourquoi, la quantité de nourriture chaton doit être divisée en petites portions mais à haute fréquence.

À l’aube de sa vie, il faut chouchouter le système digestif de votre chaton ! Les premières semaines nécessitent une attention particulière en termes d’apports nutritionnels. Pas d’inquiétude, nous allons faire un tour complet sur ce qu’il faut savoir pour éviter les risques digestifs chez votre chaton !

 

Les risques au niveau de la digestion du chaton

L’évolution du système digestif du chat

Les premiers mois de la vie d’un chat sont décisifs. C’est durant les premières semaines que tout se développe : son système immunitaire, sa musculature, ses os ainsi que son système digestif.

Saviez-vous que le chaton acquiert 75% de son poids pendant les quatre premiers mois de sa vie ? Ses habitudes alimentaires doivent être adaptées en conséquence : les besoins en protéines d’un chaton sont plus importants que ceux d’un chat adulte !

Au début de sa vie, la flore intestinale du chaton est trop fragile pour supporter une alimentation solide. C’est pourquoi, jusqu’à 6 semaines, le chaton se nourrit exclusivement du lait de sa mère.

 

Les apports nutritionnels dont a besoin votre boule de poils !

Comment nourrir un chaton non sevré ?

Le sevrage du chaton intervient entre la 6ème et 8ème semaine de vie.

En général, il est conseillé de faire attention à adopter un chaton déjà sevré. Mais nous sommes conscients que les circonstances ne vont pas toujours en ce sens et que l’on peut être amené à adopter un chaton âgé d’à peine quelques jours ou qui aurait perdu sa mère. Pas d’inquiétude, si cela est votre cas, nous allons vous guider pour que tout se déroule sans encombre.

Dans un premier temps, si vous recueillez un chaton sauvage, il est important de l’emmener voir un vétérinaire immédiatement pour vérifier son état de santé général et déterminer son sexe et son âge avec autant de précision que possible. Cela est essentiel pour la suite des événements. Le vétérinaire pourra également vous prodiguer de précieux conseils.

Durant le premier mois, l’alimentation de votre bébé chat doit être exclusivement à base de lait maternisé, facile à digérer pour le chaton. Attention à ne pas confondre avec du lait de vache qui est trop riche en lactose et donc difficile à digérer pour votre compagnon. En effet, la majorité des chats présentent une intolérance au lactose. Il faudra donc nourrir le chaton de 2 mois à l’aide d’un biberon conçu spécialement pour lui à une fréquence conséquente. En effet, comme dit précédemment, un chat mange peu mais souvent : c’est d’autant plus vrai pour un chaton durant les premiers jours de sa vie ! Il faudra le nourrir toutes les deux heures, jours et nuit. Certes, cela demande du temps et de l’effort, mais faites-nous confiance, ça en vaut la peine ! Vous développerez un lien profond avec votre animal de compagnie.

Attention : il est inutile d’appuyer sur le biberon pour le faire téter plus vite. Si vous avez l’impression qu’il boit anormalement lentement, percez quelques petits trous dans la tétine du biberon à l’aide d’une aiguille pour faciliter sa tétée.

 

Nourrir un chaton sevré

Au bout de 6 semaines rythmées d’efforts, votre chaton sera officiellement sevré ! Vous pourrez enfin commencer à intégrer des aliments solides dans son alimentation, jusqu’à supprimer totalement le lait de sa consommation quotidienne. Le lait devrait avoir complétement disparu de son alimentation à son âge adolescent ou adulte, notamment pour nourrir un chaton de 6 mois, par exemple.

Pour améliorer la digestion du chaton, vous pouvez proposer des aliments riches en eau. Également vous pouvez adopter une alimentation 50 / 50 : moitié lait maternisé et moitié alimentation solide. Vous pouvez commencer avec de la pâtée spéciale chaton, plus simple à mâcher, ce qui l’aide à digérer.

Si la mère de votre félin continue de l’allaiter, vous pouvez mettre un peu de pâtée disponible pour l’inciter à la manger de lui-même sans le forcer.