Le sevrage des chatons

sevrage chaton

Comme toutes les espèces animales, le chaton connaît une période de sevrage. Il s’agit d’une étape essentielle pour le bon développement du petit animal et déterminante pour son futur caractère à l’âge adulte.

Si vous projetez d’adopter un chaton, sachez qu’il est interdit de céder un chaton âgé de moins de 8 semaines.

Au programme aujourd’hui, nous allons voir en quoi consiste le sevrage chez le chat, son fonctionnement et les conséquences que peut avoir un mauvais sevrage.

 

Qu’est-ce que le sevrage chez un chat ?

Par définition, chez les mammifères, le sevrage animalier désigne le processus durant lequel la mère cesse d’allaiter son petit chat de manière définitive. Le nourrisson passe alors d’une alimentation lactée à un régime composé d’aliments solides progressivement.

Explication

La période de sevrage est symbolique chez le chaton : c’est le début de l’indépendance. Une fois sevré, le chat n’a plus vraiment besoin de sa mère pour survivre et peut se nourrir lui-même.

Cette étape est très importante. En effet, un sevrage trop court ou trop long pourrait avoir des conséquences sur le long terme, autant sur la santé de l’animal tout que sur son caractère.

Le sevrage n’est pas uniquement une transition alimentaire. C’est aussi un moment essentiel dans son éducation. Durant les premières semaines de vie, la mère apprend au nourrisson les bases pour qu’il puisse ensuite évoluer seul, que ce soit dans ses rapports avec les autres animaux ou avec les humains.

N’hésitez pas à consulter un vétérinaire pour éclairer votre lanterne.

 

Comment se déroule le sevrage ?

Le sevrage du chaton : à quel âge commence-t-il ?

Le sevrage procède étape par étape. Entre la troisième et quatrième semaine de vie du chaton, la chatte tolère de moins en moins les tétées et s’isole dans des lieux inaccessibles. De ce fait, les chatons n’ont pas d’autre moyen que de commencer à picorer dans la gamelle de leur mère pour se nourrir.

Le temps de sevrage d’un chaton

Au bout de 2 mois, la mère refuse catégoriquement de téter sa progéniture. C’est alors que les petits apprennent à être indépendants au niveau de leur alimentation et passent à un régime exclusivement solide.

Comment accompagner la mère et le chaton dans le sevrage ?

Lorsque les chatons ont atteint 4 semaines, vous pouvez aider la mère à sevrer ses petits ! Proposez-leur régulièrement de la nourriture solide à côté en plus du lait maternel. Pour commencer à les habituer à ce nouveau régime, proposez des aliments humides comme de la pâtée pour chat, plus faciles à digérer.

Plus la portée est nombreuse et plus le sevrage doit se faire tôt. En effet, la mère risque de ne pas fabriquer suffisamment de lait. Dans ce cas, n’hésitez pas à inciter les chatons à se nourrir d’aliments solides le plus tôt possible. Pas d’inquiétude, il existe des croquettes sur mesure pour chat qui répondent aux besoins alimentaires des plus petits.

 

 

Un menu personnalisé

Pile poil juste pour lui !

Livré chez vous et sans aucun engagement

Quel aliment donner au chaton en sevrage ?

Dès la troisième semaine, il est essentiel de proposer au chaton un aliment adapté type « spécial croissance ». En effet, c’est au début de sa vie que le chat grandit le plus : entre le premier jour et la 8ème semaine, son poids est multiplié par 10 ! Le sevrage est une phase qui nécessite une alimentation riche en énergie, en protéines et en nutriments essentiels pour son développement.

Il existe des aliments conçus spécialement pour les chatons en plein sevrage et pour ceux qui en sortent. Ceux-ci sont riches en acides gras essentiels, EPA et DHA, et stimulent la bonne croissance du système nerveux félin.

Attention : les chatons à peine sevrés sont plus facilement sujets aux diarrhées. Les aliments composés de colostrum sont utiles pour le bon équilibre de la flore intestinale du chaton.

 

Comment nourrir un chaton orphelin ?

Si vous recueillez un chaton abandonné qui n’a pas terminé son sevrage, alors vous devrez le sevrer vous-même ! On préfère vous prévenir, ce n’est pas de tout repos. Pour nourrir un chaton non sevré, il faut l’alimenter de lait maternisé à l’aide d’un biberon toutes les deux heures, jour et nuit.

Contrairement aux idées reçues, le lait de vache et le lait de brebis ne peuvent absolument pas remplacer le lait maternisé. En effet, ces derniers sont composés d’une grande quantité de lactose, dont le système digestif félin n’est pas féru ! Donner du lait de vache aux chats risque de leur provoquer des troubles digestifs. De plus, ces laits n’apportent pas tous les besoins nutritionnels nécessaires pour le chaton.

 

Dois-je vacciner le chaton pendant le sevrage ?

Les premiers vaccins doivent se faire entre la 8ème et la 16ème semaine de vie du chaton. En effet, durant cette période, le bébé n’est plus protégé par les anticorps de sa mère. Si vous adoptez un chat dans cette tranche d’âge, il est important de le vacciner contre la panleucopénie (ou typhus) et le coryza.

 

Les risques d’un mauvais sevrage

Étant donné l’importance de l’étape du sevrage, si celle-ci ne se déroule pas comme prévu, les conséquences peuvent être lourdes.

 

Sevrage précoce

Un chaton séparé prématurément de sa mère vit cette expérience comme un enfant arraché à sa famille contre sa volonté. Il est subitement détaché de la chaleur et de l’odeur de sa mère dont il a encore besoin.

Un sevrage précoce est un véritable traumatisme pour le chaton qui peut entraîner de véritables problèmes :

  • Des troubles comportementaux : la mère du chaton n’a pas eu le temps de terminer l’éducation du nourrisson. Elle n’a pas eu le temps de lui apprendre les règles de base : comment socialiser, comment faire sa toilette, comme chasser des proies et comment développer ses instincts félins. Il est alors possible que ce dernier se montre anormalement agressif avec ses maîtres ou à l’inverse qu’il soit victime du syndrome de super-attachement.
  • Des troubles alimentaires : le bébé chat n’a pas vécu de transition alimentaire normale et peut rencontrer alors des difficultés à adopter un régime solide.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Un menu personnalisé

Pile poil juste pour lui !

Livré chez vous et sans aucun engagement